Technologies et Événements

Joint de sécurité

Le joint de sécurité est utilisé comme la preuve de sécurité la plus efficace pour pouvoir garantir que le contenu du récipient, qu’il s’agisse d’un pot, d’une bouteille, d’un flacon, d’une carafe ou de tout autre récipient, n’a pas été préalablement ouvert, contaminé ou manipulé avant sa première ouverture.

Le joint de sécurité est un élément qui garantit que la substance contenue dans le récipient n’a pas été manipulée depuis qu’elle a été introduite à l’intérieur. Il vise à garantir l’inviolabilité du contenu, l’étanchéité du produit depuis la sortie d’usine, son transport jusqu’au point de vente et l’acquisition par le client final.

L’un des joints de sécurité les plus fiables et de la plus haute qualité en termes d’emballage des produits est le scellage par induction, car il s’effectue rapidement et proprement, sur la même chaîne de conditionnement et sans aucune modification du produit à conditionner. C’est une valeur ajoutée pour le produit mis en vente, un plus de confiance pour le consommateur final.Il évite également l’éventuelle fraude en comparaison à d’autres produits qui sont dépourvus de joints de sécurité.

Le scellage par induction comme joint de sécurité est idéal et davantage sollicité dans :

  • L’industrie pharmaceutique.
    • Les piluliers.
    • Les sirops.
    • Les pommades.
    • La puériculture.
    • Les produits diététiques.
    • Les produits d’herboristerie.
    • Les compléments en vitamines.
    • Etc.

  • Les produits cosmétiques.
    • Les crèmes.
    • Les maquillages.
    • Les eaux de Cologne, les parfums, etc.
    • Les gels douche, les shampoings, les après-shampoings.
    • Etc.

  • Les chaînes alimentaires.
    • Les épices.
    • Les sauces.
    • Les boissons.
    • Les solubles.
    • Les snacks.
    • La friandises.
    • Les fruits secs.
    • Les conserves.
    • Etc.

  • Le marché des produits d’entretien.
    • Les désodorisants.
    • Les produits de nettoyage de sol.
    • Les produits dégraissants.
    • Le nettoyant à l’ammoniaque.
    • Les lave-vitres.
    • Etc.

  • Les sociétés d’embouteillage de produits agrochimiques.
    • Les engrais.
    • Les fertilisants.
    • Les pesticides.
    • Les insecticides.
    • Etc.

  • Les produits phytosanitaires.
    • Les insecticides.
    • Les bactéricides.
    • Les fongicides.
    • Les herbicides.
    • Etc.